Marketing événementiel : le test du salon virtuel

Marketing événementiel > le teste du salon virtuelLes salons professionnels font partie des canaux de communication et de prospection privilégiés en BtoB. Si les budgets des entreprises pour ces événements ont tendance a diminué, la rencontre reste un objectif essentiel. Réduction des budgets communication et des budgets voyage, développement des réseaux sociaux et boom de la gamification… les salons virtuels se développent peu à peu, surfant sur des tendances très favorables !

L’équipe de My Marketing Manager a ainsi testé pour vous ce nouveau type d’événement en organisant la participation de notre client KeeSystem® à Virtual FinFair, le premier salon financier virtuel.

Un salon virtuel, c’est quoi ?

Vous connaissez Second Life ? Eh bien le salon virtuel, c’est un peu ça mais en version business ! Avatar, stands virtuels, du décor, aux stands en passant par les visiteurs, tout est recréé à l’identique pour faire vivre une expérience unique. Dans le cas de Virtual FinFair, l’objectif d’E-merging (réseau d’experts indépendants créé par Lombard Odier) était d’animer son réseau social de professionnels de la gestion de fortune en lançant un salon professionnel où ils peuvent se rencontrer l’espace d’une journée.

Virtual Finfair

Virtual Finfair

En amont, comment ça se passe ?

En grande partie comme pour un salon traditionnel, « IRL ». Tout comme les salons réels, la participation à un salon virtuel requiert de l’organisation. Seuls les outils changent !

Le test du salon professionnel virtuel

  • Le stand : nous avons dû penser à l’ergonomie du stand. L’outil de personnalisation permet de choisir l’agencement du stand et d’entièrement l’habiller à l’identité de l’entreprise. Couleur des murs, du sol, visuels et affichage, rien n’est oublié.
  • La préparation des visuels : les logos, les visuels de promotion, etc. comme pour les salons traditionnels, les messages comptent. Il faut être vus et surtout des bonnes personnes. E-Merging a tout prévu : il est même possible de diffuser une vidéo d’animation sur le stand. Une véritable réplique virtuelle en 3D du stand « en dur ».
  • Les supports de communication: exit les brochures et fiches produits papier, oublié les piles de papiers, vive le pdf, le fichier vidéo et le fichier photo !
  • L’équipe : eh oui, on n’oublie pas l’humain ! Les membres de l’entreprise participant à l’événement créent leur avatar et apparaissent sur le stand.

Côté communication, nous avons utilisé le plan de communication habituel :

  • Tweets et posts sur LinkedIn, etc.
  • Annonce sur le site internet
  • Envoi d’invitation par email et par courrier avec notamment un petit mode d’emploi du salon pour accompagner les futurs participants.

Des échanges réels dans un cadre virtuel

Afin de permettre à des visiteurs du monde entier de participer, le salon est ouvert de 9h à 22h. Concrètement, les exposants et visiteurs (le salon étaient ouvert aux non- membres E-Merging également) se promènent dans les allées et sont libres d’échanger leur carte de visite, d’interagir avec les participants et les exposants ou encore assister à des conférences en direct, comme dans un salon traditionnel. C’est tout simplement bluffant. En quelques clics, les visiteurs téléchargent la documentation disponible. Un autre clic et une boîte de dialogue s’ouvre et c’est parti pour un chat. Quelques minutes plus tard, une conférence commence…. Et le tout en restant derrière son bureau !

Et sur les réseaux sociaux, ça s’agite aussi ! Vive le live tweeting ! KeeSystem® comme d’autres participants ont échangé leurs impressions sur Twitter et ont ainsi partagé cette expérience inédite avec leur communauté.

De nombreux avantages

Nous avions déjà eu l’occasion d’organiser des évènements pour KeeSystem® lors de salons physiques, travailler sur un salon virtuel nous a permis de voir les avantages liés au salon virtuel. Le gain de temps pour le responsable marketing est indéniable, notamment dans la phase préparatoire. Mobilier, brochures, outils informatiques… fini le stress des impressions tardives, des commandes qui tardent ou une livraison chaotique ! L’impression des brochures est remplacée par des fiches produits PDF téléchargeables, le mobilier n’existe plus, et l’écran plasma fait place à une présentation PowerPoint. Gain de temps et économies assurés. Pour le personnel dirigeant aussi, l’économie de temps est importante. Ils n’ont plus besoin de se déplacer et se connectent depuis leurs bureaux où des avatars à leurs effigies servent d’intermédiaire. Un peu comme dans Second Life, personnage virtuel à l’écran mais personne réelle derrière le pc. On oublie également les frais de transports évidemment !Le salon virtuel offre une couverture géographique bien plus large que ce qu’un salon physique permettrait. Rien à dire non plus niveau bilan carbone : difficile de faire mieux à moins de produire en plus soi-même l’électricité qui alimente l’ordinateur !

Et côté business, quel est le verdict ?

« Nous avons été très surpris des retombées pour une expérience aussi inédite. Les gens se sont vraiment prêtés au jeu ! Les contacts se sont présentés très spontanément, les gens étaient là pour prendre des informations et des contacts de manière efficace » déclare Pierre-Alexandre Rousselot, Administrateur Délégué de KeeSystem®.

Qu’on ne s’y trompe pas, le support a beau être ludique, les « joueurs » sont des professionnels et sont là pour le business, comme lors de salons traditionnels. A un détail près toutefois : si les conversations sont plus facilement amorcées, elles sont également plus superficielles et rapides. L’objectif est de prendre des contacts pour poursuivre l’échange, la présentation et l’étude des besoins lors d’une réunion téléphonique ou bien entendu, IRL (In Real Life). Le bilan de la journée est donc très satisfaisant pour un événement virtuel sur un secteur de niche tel que la gestion de fortune. Cherry on the cake, le système fournit les statistiques de fréquentation du site… il n’en faut pas beaucoup plus pour tourner la tête d’un responsable marketing !

Le salon virtuel signe-t-il la fin du salon traditionnel ?

Si certains sont encore frileux de s’essayer aux salons virtuels, les estimations prévoient que 60 à 80 % des salons, conférences, et expositions seront virtuels en 2015 (Source : Market Research media). De quoi donc s’intéresser sérieusement au sujet. Moins de budget événementiel, moins de déplacement, moins de ressources mobilisées, moins de temps consacré, etc. le salon virtuel présente des avantages certains pour les professionnels, tant du côté des exposants que des visiteurs.

Le salon virtuel signe-t-il la fin du salon traditionnel ?

Toutefois, ne signons pas trop vite l’arrêt de mort des salons traditionnels car le concept à ses limites. Si le salon virtuel est idéal pour des secteurs où l’immatériel domine comme le secteur de la finance, on imagine en revanche mal un salon de l’agriculture virtuel. Toucher, voir, sentir le produit reste essentiel. De même, pour l’instant, les démonstrations de produits ne sont pas possibles – en tout cas à Virtual FinFair. Par conséquent, il est plus que prématuré d’annoncer la mort du salon traditionnel. Par ailleurs, la relation humaine reste une dimension importante. Les salons professionnels sont des occasions de rencontrer clients et prospects dans un cadre différent et généralement plus propice au rapprochement. Pour KeeSystem®, il est aujourd’hui hors de question de remplacer les salons traditionnels par les salons virtuels. On mise donc sur la complémentarité.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà tenté l’expérience des salons virtuels ? Partagez votre expérience avec nous !

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
1

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1 commentaire

  1. Pomares 2 mai 2016 Reply

    Bonjour,
    Si le sujet du salon virtuel vous intéresse, je vous invite à tester notre nouvelle plate-forme et à assister aux 2 prochains événements virtuels majeurs qui utiliseront notre solution : le salon virtuel de la franchise (SVF8) les 30 et 31 mai 2016, ainsi que le salon de la micro entreprise (SME Online) le 2 juin 2016.
    N’hésitez pas à nous faire part de vos retours ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*