Femmes entrepreneures, qui êtes-vous vraiment ?

femmes entrepreneures

Les chiffres de l’INSEE sont tombés en février, les femmes représentent près de 40% des créations d’entreprises individuelles. Un chiffre en progression puisqu’il y a 20 ans, ce pourcentage était à 30%. Ça évolue, c’est bien. On ne peut que s’en réjouir ! De là à parler d’explosion du nombre de femmes entrepreneures ? 10 points en 20 ans… c’est encore un peu tôt. Mais c’est suffisant pour attirer l’attention des médias et pour consacrer des dossiers sur le sujet, interviewer les intéressées et mettre en lumière ces chefs d’entreprises longtemps restées dans l’ombre.

40% des créateurs d’entreprises sont des femmes… une grosse minorité encore silencieuse.

A l’approche de la journée de la Femme, la presse en profite pour mettre à l’honneur du phénomène cette « nouvelle vague » d’entrepreneurs. Dans les prochains jours, on entendra beaucoup parler d’elles. Mais après? Le reste de l’année ? C’est un peu là que le bât blesse… Les femmes représentent-elles réellement 4 entrepreneurs sur 10 interrogés, sollicités, interviewés dans les médias toute l’année durant?  Inutile de faire une longue analyse pour conclure que non, clairement non et loin de là. Nous ne tenons pas ces propos pour reprocher aux médias quoique ce soit. D’une part, parce que chez My Marketing Manager, nous recevons chaque année plusieurs propositions d’interviews et d’autre part,  parce qu’il est bien probable – si ce n’est certain – que ce phénomène de sous-représentation médiatique ne soit pas du seul fait des médias eux-mêmes. L’entreprise reste un monde « nouveau » pour les femmes qui sont encore en apprentissage. Attirer le regard des médias, se sentir légitime dans son statut d’entrepreneur, quels que soient la taille de son entreprise et son secteur d’activité, ce n’est pas encore acquis.

Des années d’expérience à rattraper

Pourquoi ? Le « retard » d’expérience est réel. L’histoire et la littérature sont truffées d’entrepreneurs masculins célèbres à succès. Les plus grands noms de la révolution industrielle sont des hommes, les success story de la révolution internet sont en grande majorité des hommes… Même Disney a créé Oncle Picsou, un héros milliardaire radin mais sympa. Où sont les femmes? Sans faire une critique littéraire sur la condition des femmes entrepreneures, citons, entre autres, Scarlett O’Hara qui sauve l’honneur 😉 Un esprit visionnaire, une personnalité hors du commun – certes très sujet à controverse – mais au final, ce qui lui serait facilement reproché en tant que femme ne serait-il pas source d’admiration si elle avait été un homme ?

Un problème d’image…

Et c’est certainement ici qu’on touche du doigt le problème… La perception des femmes entrepreneures. En effet, souvent, trop souvent, quand on parle du sujet des femmes entrepreneures, on imagine soit des femmes qui sacrifient leur vie personnelle sur l’autel de leur ambition, soit des mères au foyer qui ont monté leur « petit business » pour se faire un peu d’argent tout en s’occupant de leurs enfants (les fameuses mompreneurs) Si ces deux phénomènes existent bien, ils ne sont ni majoritaires, ni moins respectables que d’autres choix. Ce qui est profondément regrettable en revanche, c’est qu’à se focaliser sur des « clichés », cela pourrait dissuader nombre de femmes talentueuses de se lancer ! Comment se projeter quand on ne se reconnait dans aucun ou quasi aucun des modèles de femmes entrepreneures pris en exemple dans la presse ? Ou alors de manière bien trop rare.

Quelles femmes entrepreneures sommes-nous?

C’est pour cela qu’à l’aube du 5ème anniversaire de My Marketing Manager, nous avons eu envie de partager notre réalité de l’entrepreneuriat au féminin. Nous sommes entrepreneures et mères sans être des mompreneurs (rien de péjoratif à l’être, mais nous ne nous identifions pas dans cette “mouvance”). Trois naissances en 5 ans à nous deux (4 si on compte la naissance de la société !), dont deux en 2013, et nous ne comptons pas nous en arrêter là ! Un chiffre d’affaires qui augmente malgré cela chaque année. Voyons-nous notre famille ? Oui, absolument. Avons-nous une vie sociale en dehors de notre travail. Heureusement! Faisons-nous du sport? Une fois par semaine, peut mieux faire! Oui, nous avons du temps libre, des vacances et nous dormons 7 à 8h par nuit (quand nos enfants ne nous réveillent pas, comme toutes les mères.)

On nous dit souvent « quel courage d’avoir monté votre entreprise ! » C’est toujours une surprise car du courage, ce n’est pas vraiment ce qu’il faut. De la passion, de la volonté, du soutien, de l’organisation, de la motivation, ça oui ! Et tout ça, nous l’avons.

Nous adorons notre travail, nous y passons du temps, c’est certain mais la passion est là. Nous ne travaillons pas moins qu’en tant que salariées, ni de manière déraisonnable. Notre réalité est loin d’être un cas isolé. Nous connaissons beaucoup d’autres femmes chefs d’entreprise qui vivent cela chaque jour, sans avoir des biberons autour de leur ordinateur et sans rater le carnaval de la crèche ou le spectacle de fin d’année de leur enfant. En pensant à nos clientes entrepreneures, nous constatons que chacune a fondé et mène sa société en étant épanouie, des entreprises à succès, créatrices d’emplois et source d’équilibre pour leur dirigeante.

C’est une première pour nous de dévoiler les coulisses de My Marketing Manager et sans doute cela n’arrivera pas de nouveau avant un bon bout de temps! Vaste sujet que l’entrepreneuriat au féminin. Ce billet n’a pas pour vocation de répondre à un problème, juste d’exprimer un ressenti et nous espérons, de faire germer des idées, aider d’autres femmes et faire encore évoluer l’image des femmes entrepreneures… Parce que comme les anges, la passion et le talent n’ont pas de sexe!

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

2 commentaires

  1. Claudia YogaPassion 3 avril 2015 Reply

    Bonjour,

    Je m’appelle Claudia et je fais partie des femmes entrepreneures 🙂 En effet, j’ai créé mon blog Yoga il y a maintenant 6 mois et je donne bien-sûr aussi des cours de Yoga en présentiel.
    J’ai beaucoup apprécié votre article car je trouve moi-aussi que les femmes entrepreneures sont encore assez peu nombreuses par rapport aux hommes et peu représentées dans les médias.

    Je suis tout à fait d’accord quand vous expliquez que l’histoire et la littérature sont truffés d’entrepreneurs masculins à succès. Avant de me lancer, j’imaginais l’entrepreneur comme un homme d’une soixantaine d’années, les cheveux grisonnants, portant en costume-cravate et fumant cigare… Et finalement j’ai compris qu’en étant une femme et de surcroît jeune, je pouvais moi-aussi entreprendre. Pour autant, ce n’est pas facile de changer les mentalités !

    Grâce à votre article, vous faites entendre notre voix, celle des femmes entrepreuneures, et ça c’est génial !

    Je vous souhaite une très belle continuation dans tous vos projets professionnels et personnels,

    Claudia du blog http://www.yogapassion.fr

    • Author
      My Marketing Manager 9 avril 2015 Reply

      Merci Claudia! Vous avez parfaitement compris le message que nous voulions passer 🙂
      Excellente continuation à vous aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*