Entrepreneurs : parlez de votre idée, personne ne la volera !

Entrepreneurs : parlez de votre idée, personne ne la volera !

A l’occasion de notre récent atelier “Innover comme une startup”, le 9 février dernier, nous avons largement couvert les techniques et les attitudes qui permettent d’aller plus vite : de trouver plus vite une idée, de créer plus vite un produit, d’arriver plus vite sur le marché.

 

Plusieurs conseils et pratiques ont soulevé beaucoup de réactions chez les participants, des fondateurs de startups, des dirigeants d’entreprises déjà établies et des marketeurs travaillant dans des grandes entreprises. Parmi les questions qui ont émergé, une question qui revient très fréquemment dans tous nos échanges avec des entrepreneurs et des startups :  

 

“Mais si je parle de mon idée à tout le monde, j’ai peur qu’on me la vole!”

 

S’en est suivi une discussion très intéressante entre les participants (c’est une des richesses de ces ateliers!)

Les craintes à dévoiler son idée sont naturelles. Cependant, si on se penche franchement et objectivement sur la question, on constate que les entrepreneurs retirent de nombreux bénéfices à partager largement leur idée autour d’eux. Dont celui de gagner du temps!

Erreur n°1 : “Je ne parle pas de mon idée tant que ce n’est pas finalisé”

En réalité, c’est bien l’inverse que vous devriez faire. Partagez votre idée de startup, votre projet de nouveau produit ou service avec le plus de monde possible. D’une part, c’est un excellent entraînement pour pitcher, c’est à dire présenter votre idée rapidement et de manière convaincante. Si vous avez en tête de démarcher des investisseurs, autant vous préparer avec un public plus “tolérant” avant de vous lancer dans la cours des grands. D’autre part, en parlant de votre idée avec un grand nombre de personnes, vous collectez leurs retours, leurs réactions, leurs suggestions.. Autant de façon de tester votre idée pour l’améliorer votre idée ou la transformer si elle ne semble pas convaincre. Tester votre idée en amont vous permet d’éviter de perdre du temps sur une idée qui ne se vendra pas.

Erreur n°2 : “Mon idée est trop innovante et unique pour que j’en parle”

Désolée de vous décevoir mais non, clairement non. Pour preuve, de nombreuses produits ou services similaires existent déjà. Et il est par ailleurs fort probable que si vous avez eu cette idée géniale, d’autres sont aussi en train de travailler sur cette idée – ou une idée proche. C’est comme ça, ce n’est pas grave et c’est même plutôt bien : cela signifie qu’il y a un marché ! Ce qui fera la différence entre eux et vous, ce n’est pas l’originalité de l’idée mais la manière de l’exécuter, de passer de l’idée à la réalité. Cela implique de nombreux facteurs et compétences bien au delà de l’idée elle-même : constituer une équipe, manager un projet, mettre en place des processus…

Erreur n° 3 : “On me volera mon idée dès que j’en parlerai”

La paranoïa entrepreneuriale est un fléau pour l’entrepreneur. Votre idée a de très faible risque d’être volée. Si par chance, la plupart des personnes à qui vous en parlez la trouve excellente, une infime partie de ces gens pourraient avoir envie de vous la piquer. Sur cette infime partie, peu ont le talent, les ressources et la réelle motivation pour le faire. Et parmi ceux – ou plutôt celui – qui passerait à l’action bien équipé, le fait d’en avoir parlé largement autour de vous vous aura permis de collecter les informations, le soutien et les idées d’améliorations pour prendre de l’avance. Vous aurez reçu davantage d’aide. Le risque de se faire voler son idée est en réalité un faux problème.

Erreur n° 4 : “Je peux en parler mais en faisant signer des accords de confidentialité à tout le monde”

Le fameux NDA (non-disclosure agreement), un accord de confidentialité très formel qui entoure de secret et de formalité votre idée. Un des participants à notre atelier “Innover comme une startup” développe des applications mobiles. D’après son expérience, aucun des projets sur lesquels il a signé un NDA n’a vu le jour. C’est une expérience que nous partageons également chez My Marketing Manager. Pourquoi? Gérer la communication de votre idée – qui n’existe pas encore à ce stade – ralentit considérablement le processus de création en mettant un obstacle “juridique”. Vous contraignez d’entrée un partenaire / client potentiel à contracter avec vous. On ne parle pas de montrer des morceaux de codes mais uniquement de parler d’une idée.

 

Pourquoi devez-vous parler le plus rapidement possible de votre idée au plus de monde possible?

Vous l’aurez compris, garder votre idée secrète est une fausse bonne idée. La réalité, c’est qu’on ne réussit pas tout seul, malgré un mythe encore très présent du “self made” entrepreneur. Partager son idée le plus largement possible présente de très nombreux bénéfices pour le créateur d’entreprise :

 

  1. Clarifier et peaufiner son idée en recueillant les réactions, les retours et les suggestions des autres
  2. Tester son idée pour valider l’intérêt des utilisateurs potentiels (ou non)
  3. Trouver une communauté de supporters, les personnes les plus convaincues (early adopters)
  4. Travailler son pitch pour devenir de plus en plus convaincant
  5. Attirer des parties-prenantes, c’est à dire d’autres acteurs qui l’aideront à lancer son entreprise ou son produit plus rapidement (partenaires, soutien, talents, etc.)

 

Et si on vous vole votre idée? Dites-vous bien une chose :

Si quelqu’un vole votre idée, il n’aura jamais la même passion que vous car elle ne vient pas de lui” – Joel Gascoigne

 

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
71

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.