Comment être sûr de rater votre campagne d’email marketing ?

image42

L’emailing fait partie des supports de communication privilégiés pour la prospection et la fidélisation client. 74% des internautes préfèrent le canal e-mail pour recevoir des messages commerciaux (Merkle 2011) alors pourquoi s’en priver ? Rapide et peu coûteux, il existe aujourd’hui des plateformes d’envois hébergées qui permettent aux TPE et PME de facilement mettre en place des campagnes d’email marketing. Ainsi, que l’on soit une entreprise dans un secteur BtoB ou BtoC, l’emailing constitue une valeur sure dans une stratégie marketing.

Tout va bien dans le meilleur des mondes marketing nous direz-vous ? Eh bien non. On constate chaque jour qu’une très grande partie des emailings rate leur mission. Voici donc une liste non exhaustive des erreurs classiques qui à coup sûr vont feront rater votre campagne d’email marketing !

Ne pas cibler

Envoyer un email qui ne présente aucun intérêt pour son destinataire est le meilleur moyen pour qu’il ne soit jamais ouvert ou au mieux, ouvert et immédiatement effacé. Il faut donc travailler et qualifier votre base de contacts puis la segmenter ! Vous organisez des formations en France ? Inutile d’inviter tous vos prospects à toutes les séances de formation. Proposez-leur uniquement celles proches de chez eux. Ça paraît évident comme ça, mais on sous-estime le nombre de sociétés qui ne segmentent pas du tout !

Ne pas personnaliser

Les emails standardisés et impersonnels retiennent en général peu l’attention. Salué d’un « Bonjour Gérard » ou « Chère Madame Dupuis » crée d’entrée un lien avec le destinataire. Pour personnaliser, il suffit d’une part de bien renseigner sa base de données clients et d’autre part, d’insérer des champs de fusion dans son emailing. Rien de bien sorcier !

Mal personnaliser

Certaines sociétés pensent à personnaliser – c’est bien ! –, mais oublient de qualifier et nettoyer leur base de données prospects. C’est mal ! Alors prenez un peu de temps pour vérifier que tout soit en ordre afin d’éviter les « Bonjour Madame Dupuis A SUPPRIMER » (oui, ça arrive) ou les « Cher Monsieur » envoyés à une dame ou encore des noms et prénoms mal orthographiés. Par exemple, je déteste recevoir un email commençant par « Bonjour Sandy » alors que mon prénom se termine par « ie ». C’est dommage d’agacer vos prospects et clients dès la première ligne, non?

Miner vos emails avec des fautes d’orthographe

Vous ne concourez pas pour la dictée de Bernard Pivot, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut passer outre l’orthographe dans vos emailings. Passez vos textes au correcteur d’orthographe et si vous n’êtes pas sûr de vous, faites relire par quelqu’un de confiance. On enlève également les abréviations !

Insérer des liens qui ne fonctionnent pas

Vous avez réussi à donner envie au destinataire d’ouvrir d’email, vous avez réussi à lui donner envie d’en savoir plus en cliquant : le plus gros du boulot est déjà fait. Et là, c’est le drame : le lien ne marche pas ! Non seulement cela agace le destinataire qui souhaite en savoir plus en cliquant, mais en plus, il y a fort à parier qu’il va simplement effacer votre email et passer à autre chose. Alors, faites-nous plaisir et testez vos emailings plusieurs fois avant de les envoyer !

Utiliser des couleurs illisibles et fatigantes

Certains emails épuisent le lecteur avant même d’avoir commencé à lire. 5 polices différentes (et exotiques de surcroit), plusieurs tailles de polices, des couleurs arc-en-ciel, des images de mauvaise définition… Les « email carnaval » séduisent peu. Faites sobre ! Pensez également que tous les clients de messagerie n’affichent pas les arrière-plans donc prenez bien garde aux couleurs des polices. De même, on oublie le jaune sur fond blanc !

Ne pas proposer de scénario

Vous avez réussi à capter son attention et à séduire votre contact qui a ouvert ET lu votre email. Première victoire! Il a cliqué sur vos liens pour en savoir plus. Seconde victoire! C’est plutôt bon signe. Il continue l’email jusqu’au bout et… rien. Juste un « à très bientôt ». L’objectif de l’email marketing est de déclencher une réaction et pour cela, il est crucial d’accompagner votre prospect en lui proposant un prochain rendez-vous, une prochaine étape. Proposer de fixer un rendez-vous, inviter à visiter la boutique en ligne, offrir d’identifier le magasin le plus proche en renvoyant vers le site web… bref, indiquez à vos clients quelle est la suite du programme.

Mettre tous les contacts en destinataires visibles

Là, c’est carton rouge ! Recevoir un emailing avec la mailing list des 500 contacts dans la partie destinataires ou CC est totalement rédhibitoire. C’est non seulement énervant, car la confidentialité des données personnelles est violée, mais ça relève également d’un flagrant délit d’incompétence – ou du moins d’un grand manque de professionnalisme. Ce type de « bavure marketing » se constate chez les personnes utilisant Outlook pour réaliser leurs emailings. C’est évidemment possible, mais dans ce cas, triple-checkez que vos destinataires sont bien en cci. On vous aura prévenu. Plus jamais ça !

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*