5 tactiques de Growth Hacking à connaître d’urgence

5 conseils growth hacking

Growth hacking : le nouveau buzz word de 2015 ? C’est avant tout une vision du marketing, un état d’esprit des petites entreprises et startups qui veulent une croissance rapide.

C’est quoi exactement le Growth Hacking ?

Le Growth Hacking est l’ensemble des techniques innovantes qui permettent une croissance rapide en utilisant de façon intelligente des ressources. Afin de comprendre le Growth Hacking, décomposons l’expression :

  • Growth= croissance : Le Growth Hacker crée des Hacks, c’est-à-dire des actions marketing innovantes qui ont comme principal objectif une croissance rapide.
  • Hacking = piratage : Non ne vous inquiétez pas cela n’a rien à voir avec les virus et piratages ! On doit ici comprendre piratage dans le sens du marketing de rupture. Les hacks cassent l’approche traditionnelle. Ce terme renvoie aussi au « Life Hacker », un individu qui se sert de son imagination pour améliorer sa vie.

Voyons concrètement comment le Growth Hacking (voir ici)  va suivre l’utilisateur et permettre à la startup, TPE ou PME de trouver le chemin de la croissance. Sans le savoir l’utilisateur est amené à suivre un tunnel de conversion. Ce processus se déroule en 5 étapes…que l’entreprise doit provoquer et maîtriser ! C’est parti, vous allez rapidement comprendre comment se déroulent  ces 5 étapes…

5 étapes du Growth Hacking

1)   Acquisition

Mix entre l’inboud marketing* et l’outbound marketing*, l’acquisition est l’étape consistant à aller chercher le prospect où il ne s’attend pas pour l’attirer vers son site web ou son application.

*Selon Stéphane Bureau, auteur du blog Mercatik spécialisé en Inbound Marketing, l’Inbound sert à éduquer sa cible marketing pour l’accompagner subtilement vers l’acte d’achat. L’outbound quant à lui, consiste à matraquer sa cible marketing à coups de messages publicitaires intrusifs.

Comment faire de l’acquisition ?

  • Par des partenariats avec des entreprises complémentaires non concurrentes
  • En référençant son site avec des techniques SEO
  • Par la promotion sur les réseaux sociaux et le lien avec les influenceurs
  • Avec une politique de relations presse
  • Par une newsletter ou des actions d’emailing pour fidéliser l’internaute
  • Par des jeux concours et évènements
  • Par le recours à Google Adwords pour avoir un trafic ciblé mais payant (SEM)
  • En créant un blog pour attirer des visiteurs sur votre site
  • Par la curation avec Scoop IT

Un exemple d’Acquisition menée par une entreprise ?

Hotmail et son célèbre « PS : I love you. Get your free e-mail at Hotmail » à la fin de chaque email envoyé.

2)   Activation

Le but de l’activation en growth hacking est de transformer le visiteur en utilisateur. On doit proposer un contenu à forte valeur ajoutée qui l’incite à créer un compte ou s’abonner à une newsletter.

Comment activer et transformer un visiteur en utilisateur?

  • Proposer un guide gratuit avec inscription obligatoire pour le téléchargement
  • Utiliser l’A/B testing
  • Faire du retargeting pour faire revenir les utilisateurs
  • Faire de la gamification (technique marketing qui suit les codes liés au monde des jeux vidéo en proposant des jeux, challenges, points, récompenses…). Par exemple proposer un jeu sur Facebook avec invitation des amis à participer pour comparer les scores ou gagner des points.
  • En proposant des codes de réduction

Un exemple d’activation ?

Twitter s’est rendu compte que lorsqu’on s’abonne à 20 personnes on revient. La suggestion de personnes au processus d’inscription a alors été intégrée.

comment faire un plan markatingNous profitons de cet article pour vous rappeler que notre tutoriel vidéo gratuit pour apprendre à faire un plan marketing est toujours gratuit et en téléchargement ici :

LES 6 ÉLÉMENTS INDISPENSABLES D'UN PLAN MARKETING QUI CONVERTIT

Télécharger mon tutoriel vidéo gratuit

3)   Rétention

Il s’agit de garder vos clients, les faire revenir et faire en sorte que vos clients vous recommandent !

 Comment retenir vos clients et bénéficier de recommandations ?

  • Envoyer un email si votre cible n’a pas ouvert sa newsletter depuis longtemps ou n’a pas acheté depuis plusieurs semaines
  • Faire des enquêtes pour améliorer l’expérience du client
  • Faire du retargeting sur ses anciens clients. Concrètement, quand l’internaute va quitter votre site web, il va voir une annonce publicitaire l’invitant à revenir sur votre site quand il naviguera sur un autre site. C’est du reciblage publicitaire. C’est une technique plus personnalisée car elle est liée à la navigation individuelle de l’internaute.

Un exemple de rétention de clients ?

Pinterest retient ses utilisateurs grâce à ses contenus. Les nouveaux utilisateurs suivent automatiquement les ambassadeurs digitaux. Ils apprécient les contenus et en parlent autour d’eux.

4)   Référent

Il s’agit d’identifier les ambassadeurs potentiels de votre marque. Pourquoi ? Parce que les utilisateurs les plus actifs vont inciter les utilisateurs moins actifs à l’être davantage. En partageant des contenus ou en recommandant vos produits ou services auprès de leur entourage, ils multiplient votre visibilité et l’apport de nouveaux clients potentiels.

 Comment recruter des ambassadeurs pour accroitre sa visibilité ?

  • Les inviter à partager sur les réseaux sociaux
  • Envoyer des invitations par email
  • Récompenser en échange d’une invitation ou d’un partage
  • Proposer l’import de la base de contacts
  • Demander à votre client qu’il recommande votre produit ou service

Un exemple de recours aux ambassadeurs ?

Avec Dropbox, pour chaque ami invité à utiliser le service, vous gagnez en capacité de stockage.

5)   Revenu

Il est indispensable de mesurer ces actions pour voir si cela fonctionne ou tester de nouvelles actions pour ne pas perdre de temps et d’argent. Il faut penser monétisation. L’objectif reste la croissance et le ciblage d’utilisateurs qualifiés.

L’exemple du Growth Hacking de Lush en 5 étapes

 

growth hacking exemple

Les outils de performance des growth hackers

Statistiques, données

Import.io

A/B Testing

Optimizely.fr

Automatisation

Ifttt.com

Emailing

Mailchimp.com

Améliorations utilisateurs

Qualaroo.com

Autres outils Growth Hacking utiles

Segment.io

Buzzsumo.com

Cet article vous a plu ? Alors n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux 😉 Si vous êtes un growth hacker averti, vos commentaires sont bienvenus.

Le Growth Hacking doit avant tout s’inscrire dans une stratégie marketing globale. Si vous souhaitez être accompagné sur vos actions marketing, vous pouvez nous contacter pour en discuter.

Contacter l’équipe de My Marketing Manager

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
1

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

8 commentaires

  1. Jean-Christophe 25 mai 2015 Reply

    Sympa ce concept de growth hacking, ca a l’air très efficace

    Jean Christophe

    • Author
      My Marketing Manager 26 mai 2015 Reply

      Si vous maîtrisez bien les techniques marketing décrites, le growth hacking est effectivement très efficace! A tester donc.

  2. J.P 26 octobre 2015 Reply

    ça a l’air d’être pas mal le growth hacking un genre d’AB testing non ?

    • Thibaut Patouillard 13 janvier 2016 Reply

      Salut,
      non l’A/B testing fait seulement partie des outils disponible dans l’étape de conversion.
      Le travail du Growth Hacker se situe tout au long de la chaine Acquisition/conversion/rétention/réferent

      J’ai écris un guide du Growth Hacking pour débutant qui devrait vous intéresser, je me permets de poster le lien ici, l’admin décidera s’il est utile ou non à ses lecteurs : http://www.demarretonaventure.com/guide-complet-growth-hacking-debutant/
      Si vous avez des questions n’hésitez pas !

      Thibaut

  3. Adrien Legoff 24 mars 2016 Reply

    Bonjour,

    Merci pour cet article. Afin de faire bénéficier aux internautes d’un complément d’information, je vous propose de partager une autre source, qui permet de comprendre ce qu’est le Growth Hacking en 5 minutes : http://www.lafabriquedunet.fr/blog/comprendre-growth-hacking-5-minutes/

    Encore merci et à bientôt,

    Adrien.

  4. Nicolas 20 septembre 2016 Reply

    Hello à tous,

    Encore un petit outil de Growth Hacking simple et très efficace :
    https://chrome.google.com/webstore/detail/hurry-scrap-web-scraping/akkkdfbnncpligajlllmbhkejnligpnb?hl=fr&authuser=1

    • Author
      My Marketing Manager 24 novembre 2016 Reply

      Merci!

  5. growth hacking 20 mars 2017 Reply

    Merci, c’est un article très intéressant. J’adore la manière dont vous faites part de la définition du terme « hacking », c’est tout à fait ça en fait ; certaines personnes ou plutôt certains amateurs ont encore du mal à le comprendre des fois, ici c’est bien clair et précis. De même pour les tactiques qui sont vraiment à retenir, avec les exemples très bien explicite. C’est le top pour ceux qui souhaitent s’investir ou débuter avec le growth hacking, c’est un ensemble de technique marketing qui promet et si on a vraiment le talent d’un growth hacker, on s’en sort toujours gagnant 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*